Santé de la reproduction : Vers la multiplication des CSB « amis des jeunes »

La sensibilisation des jeunes sur la planification familiale sera renforcée.

A Madagascar, 69% des jeunes de 20 à 24 ans sont sexuellement actifs tandis que 20% des jeunes filles de moins de 24 ans ont eu des rapports sexuels avant l’âge de 15 ans, selon l’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) en 2018. C’est dans ce sens que le ministère de la Santé publique a mis en place des Centres de santé de base (CSB) amis des jeunes pour proposer des offres sur la reproduction des jeunes. Les  formations sanitaires qualifiées « amies des jeunes » sont encore largement insuffisantes  par rapport aux objectifs fixés qui sont actuellement à 15% , selon le chef de service de la santé de la reproduction des adolescents auprès du ministère de la Santé , le Dr Angéline Razafindravelo. Des efforts seront ainsi déployés pour améliorer l’accès au service de santé de la reproduction des jeunes.

Offres. La conscientisation sur le danger des rapports sexuels précoces figure parmi les offres proposés dans ces centres de santé. « Les conséquences de la sexualité précoce sont nombreuses si l’on ne cite que la grossesse, la fistule obstétricale après l’accouchement ou encore la déscolarisation en cas de grossesse. » Le Dr Angéline Razafindravelo a tenu à préciser que les responsables auprès de ces CSB maîtrisent le contact avec les jeunes et disposent de toutes les compétences nécessaires dans ce domaine. Outre le ministère de la Santé, divers programmes comme Wish 2 Action du gouvernement britannique se mobilisent également our améliorer l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive des jeunes à Madagascar.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire