Parc botanique et zoologique de Tsimbazaza : L’intégration de nouvelles espèces animales en vue

D

Brigitte Annie Bezandry entourée des membres du Lions Club lors de la remise des kits « anti-Covid »

es changements seront opérés au parc botanique et zoologique de Tsimbazaza. Le renouvellement des cages et la multiplication des espèces menacées sont en gestation.

Innovation. Tel est le mot d’ordre du nouveau directeur du parc botanique et zoologique de Tsimbazaza, Brigitte Annie Bezandry. En tant que médecin vétérinaire, elle compte redorer le blason en combinant ses expériences avec les efforts qui ont déjà été fournis par ses prédécesseurs. La situation au sein du parc attriste les visiteurs. Des vitres comme celles qui se trouvent au vivarium sont cassées et certaines cages sont vides. Pour y remédier, Brigitte Annie Bezandry a tenu à rassurer que plusieurs stratégies seront mises en place pour améliorer la gestion de ce parc. Les partenariats avec le secteur privé ainsi que les chercheurs seront ainsi privilégiés. « Certains animaux sont habitués à vivre en groupe et d’autres en solitaire. L’observation de ce comportement est très importante pour le bien-être des animaux. C’est pourquoi, nous allons faire appel aux chercheurs et les résultats obtenus nous permettront de renouveler les cages ou encore d’intégrer de nouvelles espèces animales grâce à l’appui des partenaires », argue-t-elle. Le pilotage des ressources humaines figure également dans les stratégies qui seront mises en œuvre. « Plus le collaborateur prend plaisir à faire son métier, plus il trouve de l’énergie et plus sa motivation perdure. Nous allons faire une cartographie des métiers pour que chacun puisse apporter sa contribution dans l’amélioration de la gestion du parc », renchérit Brigitte Annie Bezandry.

Fréquentation. Tout comme les autres secteurs, la crise sanitaire a également eu des impacts sur les activités du parc botanique et zoologique de Tsimbazaza. Le parc a été fermé au grand public du 21 mars au 17 septembre 2020, ce qui a bien entendu engendré la baisse du nombre des visiteurs. D’après les données obtenues, 205 857 visiteurs ont été enregistrés en 2020 contre 509 484 en 2021. Le contrôle du respect des mesures sanitaires est strict dans le cadre de la lutte contre la Covid. Pour appuyer le parc, le Lions Club Toamasina et le Lions Club Antananarivo Farimbona ont remis des dispositifs de lavage des mains, des gels désinfectants, des gels-mains ainsi que des gants au personnel du parc Tsimbazaza, hier.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire