Football : Mission accomplie pour les ambassadeurs des…tortues !

La délégation de l’Yfomac à son arrivée, hier, à Ivato. Les jeunes garçons étaient accompagnés par le président du club, Tahina Ralibera (à gauche) et par Rafaly (extrème droite).
La délégation de l’Yfomac à son arrivée, hier, à Ivato. Les jeunes garçons étaient accompagnés par le président du club, Tahina Ralibera (à gauche) et par Rafaly (extrème droite).

L’équipe de Young Football Madera Club est rentrée au pays hier après un séjour qualifié de fructueux en France. Une double satisfaction tant sur le plan football que dans le domaine de sensibilisation de masse pour protéger les tortues malgaches.

Un double succès sur un terrain de football mais également en dehors avec en filigrane cette vaste campagne de sensibilisation pour protéger les tortues du Sud malgache. C’est le « voan-dalana » que ramenait, hier, de France l’équipe du Young Football Madera Club renforcée pour l’occasion par trois jeunes de l’Androy mais également deux jeunes malgaches des moins de 13 ans établis au Niger.

Tortues endémiques. L’initiative est l’œuvre de Salamandra Nature avec le concours d’Air Madagascar pour mettre en branle un véritable programme de protection de nos tortues, encore faut-il le préciser, endémiques.

Et l’idée de se servir du football et par ricochet des jeunes footballeurs de moins de 13 ans est venue presque toute seule.

Les deux Léon, Ramiandrisoa pour l’antenne malgache de Salamandra Nature, et Razafindrakoto qui n’est autre que le SG de cette ONG, sont d’ailleurs optimistes sur les résultats de cette nouvelle approche.

Car en dehors des matches de football, le camp malgache est carrément pris d’assaut par les jeunes de leur âge à qui on explique l’importance de la protection des tortues malgaches.

Des priorités. Léon Razafindrakoto va même plus loin en y greffant d’autres priorités de Salamandra Nature telle la lutte contre la déforestation à Madagascar, la valorisation des ressources naturelles et la biodiversité bien de chez nous sans oublier la mise en branle d’un programme d’éducation au développement durable.

Bref de nobles objectifs qui ont quelque peu occulté les résultats sportifs. Mais sur ce dernier chapitre, l’Yfomac n’a pas à rougir de ses performances avec un bilan élogieux de 7 victoires contre 3 défaites et un match nul. « Nous avons été victimes de la fatigue du voyage lors de nos matches à Morlaix où nous avons été battus en 1/8e de finale », rapporte Rafaly, l’ancien président de la ligue d’Analamanga.

Les gosses ont repris de la fraîcheur notamment au cours du tournoi au Mans où ils se sont hissés jusqu’en finale et se inclinés devant la formation de Lafertée Bernard aux tirs au but (3 à 5) alors que se sont les deux parties se séparaient sur un score de parité de 1 à 1 durant le temps réglementaire propre au tournoi de football à 8.

« On fera mieux la prochaine fois », avoue le président de l’Yfomac, Tahina Ralibera qui tenait à remercier au passage Salamandra Nature et Air Madagascar mais aussi l’ambassadeur malgache à l’UNESCO, Toky Andriamanjato, qui a tenu à accompagner la délégation à Bonnétable au stade portant le nom de Nonna Debonne, une joueuse du PSG et en présence de 650 élèves des écoles élémentaires et des classes de 6e et 5e des collèges publics et privés.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication