Rugby – CAN 1A : Les Makis laminés par les Kenyans par 34 à 0

Coco était face à un mur kenyan à Mahamasina. (Photo Nary).
Coco était face à un mur kenyan à Mahamasina. (Photo Nary).

Deuxième match et deuxième défaite pour le XV Makis de Madagascar, hier, à Mahamasina dans le cadre de la phase finale de la CAN 1A. Les Makis ont encaissé six nouveaux essais face aux Kenyans. 

Une défaite sanglante des Makis lors de la deuxième journée de la CAN 1A, hier au Stade de Mahamasina. C’est sur le score fleuve de 34 à 0 que les Kenyans, tenants du titre ont étrillé les Makis.

Festival d’essais. Dès le coup d’envoi de la rencontre, les visiteurs ont pris le jeu à leur compte. Les hommes de Jerome Paarwater se sont vite envolé au score par 12 à 0 après seulement 10 mn de jeu grâce à deux essais de Mwenesi Ronnie (4 mn) et Mangeni Olivier (10 mn). Une belle avance gagnée grâce à la précipitation des Makis. Le festival des essais ne s’arrêtait pas là pour les visiteurs, 10 mn plus tard, Mwenesi Ronnie, l’homme du match a conclu son deuxième essai, (17 à 0). Dominés, les malgaches ont commencé à riposter, mais avec trop de précipitation et une mauvaise passe de Radadatoa où Khayange Humphrey, l’a intercepté, ce dernier n’avait eu aucun problème pour ramener le ballon dans la ligne d’en-but à la 23e mn. C’est le quatrième essai kenyan et le tableau affichait déjà un score de 22 à 0. Les malgaches n’arrivent pas à imposer leur jeu et ont été obligés de jouer avec un jeu très fermé qui ne marchait pas. De leur côté, les Kenyans, avec un jeu très rapide et un collectif bien solide mènent la parade sur le terrain où Adaka Maxwell a réalisé le 5e essai de la première période à la 36e mn. A la mi-temps, la messe est presque dite et il était déjà acquis que les Makis ne reviendraient pas, à moins d’un miracle avec cet écart de 27 points, (27 à 0).

Jeu physique. De retour sur la pelouse, les Kenyans tenants du titre ont encore voulu creuser l’écart et ont mis en place un jeu d’avant efficace, mais les Malgaches ont résisté tant bien que mal pour stopper l’hémorragie. En conservant le ballon et en fermant leur défense, les deux camps n’ont pas trouvé l’issue pour pénétrer dans le camp adverse. Le match s’intensifie et est devenu plus physique que technique et tactique. A l’issue d’un accrochage, Soloniaina Razafindratsimba a écopé d’un carton rouge réduisant l’effectif malgache à 14 à la 69e mn. Une fois libérés, les visiteurs ont bouclé leur festival d’essai par le biais de leur capitaine Amonde Andrew à la 70e mn dont la transformation a été assurée par Andola Kenny. En dépit des tentatives de part et d’autre, les deux équipes se séparaient sur un score de 34 à 0. Autant dire qu’outre la dimension physique, les Makis ont été mis face à leurs limites techniques quand l’intensité augmente.

Dans l’autre rencontre, les Namibiens se sont rachetés de leur défaite d’entrée devant les Kenyans et se sont imposés contre les Zimbabwéens par 24 à 20. La dernière journée se jouera dimanche à Mahamasina avec la confrontation entre Madagascar et Namibie et le duel Zimbabwe-Kenya.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication