Haltérophilie – Championnats d’Afrique : 8 médailles d’or pour Madagascar

Les quatre haltérophiles médaillés avec le directeur technique national, Thomas d’Aquin Rakotoarison.

Tojo Andriantsitohaina et Rosina Randafiarison ont remporté six nouvelles médailles d’or vendredi à Nairobi. 

Mission accomplie. Les quatre haltérophiles qui ont participé aux Championnats d’Afrique d’haltérophilie sont tous rentrés au pays avec des médailles à leur cou. Malgré les péripéties liées au voyage, les leveurs de fonte malgaches ont montré qu’ils restent les meilleurs sur le continent. La délégation malgache a remporté un total de douze médailles dont huit en or, une en argent et trois en bronze.

Vendredi, la moisson a été très bonne pour les deux représentants de la Grande Île. Tojonirina Andriantsitohaina et Rosina Randafiarison, ont glané, à eux-seuls, six métaux précieux. Un vrai carton plein pour les deux jeunes prodiges de l’haltérophilie malgache. Tojo Andriantsitohaina chez les moins de 67 kg a mis tout le monde d’accord en surclassant ses adversaires. Il a soulevé la barre à 137 kg en arraché et 166 kg à l’ épaulé jeté, soit un total olympique de 303 kg. Et qui plus est, Tojo a amélioré son propre record continental des moins de 67 kg en arraché de 136 kg réalisé aux Championnats d’Afrique à domicile en 2019 à 137 kg. Cette performance a permis à Tojo d’améliorer son classement et point mondial qui le rapproche de plus en plus des Jeux de Tokyo.

Indétrônable. Elle est sans doute l’une des athlètes malgaches les plus médaillées dans les différentes compétitions confondues. Autant chez les juniors que les seniors, Rosina Randafiarison fait parler d’elle. L’haltérophile originaire de Mahajanga a fait respecter la hiérarchie. Engagée dans la catégorie des moins de 45 kg, elle s’est offert trois médailles d’or. Elle a soulevé la barre à 65 kg en arraché, 70 kg à l’épaulé jeté et un total olympique de 135 kg. Rosina ne fait que confirmer sa suprématie dans sa catégorie et conforte de plus en plus son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo prévus au mois de juillet. En attendant, la publication par la fédération internationale des qualifiés pour les olympiades de Tokyo, les athlètes attendent surtout le soutien de l’État pour cette ultime préparation.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire