Football – Eliminatoires Qatar 2022 : Des regrets pour les Barea !

Madagascar termine à la quatrième place des éliminatoires du Mondial 2022 au Qatar. Une dure réalité qui nous amène aujourd’hui à revoir la copie. Car pour tout dire, on mériterait même de gagner.

Pour preuve, nous avons battu à Mahamasina la RDC qui, finalement, arrachait la qualification en battant le Bénin par 2 buts à 0. On va certes dire que le Bénin était victime avec ce penalty généreux de l’arbitre, mais le mal est fait. Les Congolais disputeront le dernier tour opposant les 10 meilleures formations.

Le cas Melvin. Quelles leçons tirer de cette ère Rabesandratana sinon que ce dernier n’a pas su tirer les leçons de tous les matches. On n’arriverait pas à comprendre pourquoi il tenait tant au gardien Melvin Adrien alors que celui-ci est accablé par les statistiques et logiquement par les critiques.

Melvin Adrien a encaissé sept buts en quatre matches de ces éliminatoires du Mondial 2022. Trois défaites et ce match nul de dimanche n’ont pas suffi à Eric Rabesandratana pour écarter ce portier de Louhans Cuiseaux, un club de National 2 en France.

Pire encore et comme dimanche à Mahamasina, Melvin Adrien encaissait le premier tir cadré des Tanzaniens.

La question ne se pose même pas pour Mathyas Randriamamy qui aurait capté ce tir à ras de terre. Mais condamné sur ses dégagements, le gardien du PSG U19, a perdu sa place alors qu’il réussissait le clean sheet, ce qui n’a jamais été le cas avec Melvin Adrien.

Pourquoi alors dans ce cas éliminer Nina Razakanirina de l’Adema qui a le physique de l’emploi sur ses 1m92, mais également le titre de champion de Madagascar avec ce que cela suppose de nombreux matches dans les jambes ?

Des stars vieillissantes. Il faudrait surtout trouver des remplaçants à nos stars vieillissantes telles Bapasy Razakanantenaina, Voavy Paulin et Jérémy Morel. Mais également des doublures pour Mamy Gervais et même Métanire.

La ligne offensive reste un problème car malgré son but d’égalisation contre la Tanzanie, le vrai maillon faible du groupe, Hakim Abdallah n’est pas l’homme de la situation.

En un mot, il va falloir innover. Et on compte sur le bon sens du président Arizaka Raoul qui venait de démontrer qu’il est le chef en décidant de la gratuité du match entre les Barea et les Tanzaniens. Et en abondant dans ce sens, il est impératif pour le football malgache une certaine sérénité voire une sérénité certaine en mettant en sourdine les guerres intestines. Surtout qu’avec l’aide des partenaires, Arizaka Rabekoto Raoul est en train de donner une belle image du football en prenant en main la relève. Outre les sélections U20 et U23 confiées à l’Union des Footballeurs Internationaux et Cadres Sportifs, il y a aussi les Barea U17 (voir article ci-contre) pour montrer que la FMF est en train de préparer la relève. Et de le faire comme il faut.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire