Pétanque- Championnats du monde : Cap sur Santa Susanna pour les séniors

L’équipe malgache à Santa Susanna fait partie des favoris.

Comme il fallait s’y attendre, les boulistes séniors sont partis hier pour les championnats du monde de pétanque qui vont se tenir en Espagne, à Santa Susanna. Ce sommet mondial commence ce jeudi et se tient jusqu’à dimanche.

 

Ouf de soulagement pour la Fédération de Sport Boules malagasy puisque les seniors ont pu partir dans la nuit du lundi via Paris et Barcelone. Et à temps, devrait-on dire car ils auront l’opportunité de se reposer avant de se lancer dans la bataille qui débutera au concours de tirs de précision.

Les triplettes entreront en lice le vendredi pour les cinq tours préliminaires avant les huitièmes de finale.

Iaro, Onja, Liva et Michaël vont tenter de ramener le titre mondial sous la houlette du coach Nanou Christian Andrianiaina qui aura la lourde charge de choisir les trois joueurs. Quoi qu’il en soit, ces boulistes malgaches qui jouissent déjà d’une solide réputation après la démonstration des juniors, tenteront de faire mieux que les juniors qui se sont hissés jusqu’en finale tout en remportant par le truchement de Doda Faneva le titre de champion du monde en tirs de précision.

Les joueurs sont en très grande forme, même s’ils savent que ce ne sera pas facile face notamment aux Français conduits par Quintais aux côtés de Lacroix, Suchaud et Dylan Rocher. En théorie, Michael sera aligné au concours de tirs de précision. Lors des séances d’entraînement en effet, le fils du vice-champion du monde de 2009 à Izmir, Bema, affichait des stats assez impressionnantes. Reste à espérer que l’Antsirabéen saura faire face à la pression comme le savait si bien faire son père. Michael qui est déjà connu en France pour y avoir disputé de nombreux tournois, ne serait pas une surprise pour l’élite mondiale.

Dans le concours en triplette où les trois joueurs d’Ambohitrimanjaka, très complémentaires, tenteront de s’imposer sur l’effet de surprise. Mais tel qu’on les connaît, les Français vont tout faire pour analyser le jeu de l’UBM et mettre en branle un plan anti-Madagascar. Sur ce chapitre toutefois, le camp malgache misera bien entendu sur l’expérience de l’entraîneur Nanou avec son titre de champion du monde et deux fois vice-champion devant cette même équipe de France. En théorie, Nanou est aussi capable de rivaliser avec le staff français dans cette course au titre en misant sur l’effet de surprise.

Un plus certain pour ces boulistes pour la simple et bonne raison qu’à l’exception de Michael, les trois autres boulistes sont des inconnus sur l’échiquier international. Et lorsqu’on sait combien ils ont un réel talent, on s’attend à les voir sur la plus haute marche du podium.

 

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire