Tennis de table : Le « Ping pour tous » débarque à Tana

Lors de la réunion des clubs avec le responsable du projet.

Au-delà de faire de la discipline ping pong un levier de développement durable, l’innovation du programme « Ping pour tous à Tana » repose sur l’échange de volontaires internationaux.

Le « Ping pour tous » sera bientôt pratiqué dans les quatre coins de Tana avec l’accord de la Commune urbaine d’Antananarivo. C’est le résultat de l’aile malgache réunie autour du Ping Pong pour Tous Mada et le GV Hennebont, un club basé en Bretagne qui a créé ce nouveau concept consistant à utiliser le tennis de table pour le bien-être de tout le monde.

À la différence du tennis de table de compétition, le Ping Pong pour Tous ambitionne de l’utiliser à des fins humanitaires. Il est surtout fait pour promouvoir le rapprochement entre les personnes ou dans le cas précis entre élèves qui sont les cibles prioritaires, sans oublier son aspect sport donc bénéfique pour la santé.

L’éducateur du GV Bennemont, Frédéric Pannel, qui va s’installer à Madagascar pendant une année, va s’atteler à la vulgarisation de cette nouvelle discipline.

Il soulignait toutefois, samedi, que le Ping Pong pour Tous est différent du tennis de table dans la mesure où l’aspect compétition n’entre pas en ligne de compte. C’est plutôt la rencontre entre les gens qui prime.

Il s’ouvrira plus vers les enfants des quartiers et certains handicapés comme les malentendants pour redonner espoir à tout le monde. À noter que quatre jeunes gens vont partir en Bretagne pour une formation de quatre mois. Ils prendront donc le relais pour vulgariser cette nouvelle discipline.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire