Handball – Fédération : Rufin Randrianiaina vise la présidence

Pota est candidat à la tête de la FMHB.

Ancien joueur, coach et sélectionneur de l’équipe nationale, il a gravi tous les échelons et est considéré comme l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

L’Assemblée générale élective de la Fédération malgache de handball se tiendra demain au Pavé Antaninarenina. Après la fin du mandat de l’actuelle équipe dirigeante par Fidèle Razafintsalama depuis le 1er décembre, la FMHB procédera au renouvellement du comité exécutif. Pour l’heure, deux candidats se sont prononcés pour cette élection. Deux anciens joueurs et qui ont tous deux baignés dans le domaine du handball.

Rufin Randrianiaina dit Pota n’est plus à présenter dans le paysage du handball malgache. Ancien joueur de l’ASCO évoluant en tant qu’avant-centre et ailier dans les années 80 et 90. Il a remporté treize titres nationaux avec l’équipe de l’ASCO, le club le plus titré au pays. De par son talent, il a intégré l’équipe nationale à plusieurs reprises et a d’ailleurs été capitaine de la sélection. Après la fin de sa carrière en tant que joueur, il s’est reconverti en coach  de l’équipe de l’ASCO hommes et dames aux côtés de Colin Balbine, Radaka de 1998 à 2003 avant de poursuivre les études en Belgique en 2004. De retour au pays, il a pris en main la sélection nationale en 2011 aux Jeux Africains de Maputo avec Mosa et Mana.

Redorer le blason. Après ce parcours bien rempli, Pota a décidé de se lancer dans la course à la présidence de la FMHB. « Beaucoup de joueurs, notamment les anciens qui ont joué avec moi, les techniciens, les arbitres et la nouvelle génération m’ont sollicité pour se porter candidat afin de sauver le handball malgache », a-t-il déclaré. Dans les années 90 et 2000, le handball est parvenu à remplir les gymnases et le Palais des Sports, ce qui n’est pas le cas actuellement. Même gratuits, les matchs n’attirent plus les spectateurs. « Auparavant, les compétitions se jouaient toujours à guichet fermé. Actuellement, seuls les joueurs et le staff technique assistent aux matchs. Appuyés par les anciens et ceux qui ont apporté pour cette discipline, nous sommes prêts à relever le défi et surtout à redorer le blason de cette discipline », a-t-il continué. Plusieurs projets sont concoctés par le candidat Ruphin dit Pota dans tous les domaines de la compétition, de la technique, de l’arbitrage et surtout sur la question de l’administration où tout le monde jouera son rôle, fédération, ligues et clubs.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire