Orange Pro League : La révolte des sans-grade

Fosa Juniors poursuit son petit bonhomme de chemin.

Les huit matches comptant pour la troisième journée du championnat de Madagascar Orange Pro League se sont tenus à huis clos, ce week-end. Cette journée a offert de nombreuses surprises en montrant que le football n’est pas que des mathématiques.

On a eu droit à une révolte des supposés “petits » et ce, dans les deux conférences. C’était le cas à Toliara où on croyait que Disciples FC n’allait faire qu’une bouchée du 3FB, mais c’était tout le contraire. Soutenus par le public du stade Maître Kira, les Tuléarois ont renversé la vapeur au cours des dix dernières minutes et se sont imposés par 5 buts à 3. Niasexe qui retrouva ses racines a offert le doublé au Disciples, mais ce n’était pas suffisant pour ramener la victoire. L’autre surprise de cette troisième journée a été l’œuvre de Fanalamanga qui a mis un terme à la série de victoires de l’Ajesaia. Pour son premier match devant son public en effet, Fanalamanga a contraint au partage (1 à 1) l’Ajesaia. Dans la foulée, on citera cette humiliation subie à Ampasambazaha par Zanakala. Ce dernier s’est incliné par 1 à 0 face au Mama FCA. Au chapitre des surprises, on peut également citer ce match nul (1 à 1) concédé dans la cour par Elgeco Plus devant une équipe de Dato venue pour limiter les dégâts. Mais les protégés de Solofo Ramarolahy ont fait mieux en arrachant un score de parité.

Fosa Juniors poursuit son sans-faute. Quant aux autres rencontres, la logique a été respectée. Jamais deux sans trois, Fosa Juniors a enchaîné avec sa troisième victoire successive en écartant Tia Kitra par 2 à 1. Un joli doublé de Tsilavina à la 25e et 90e minute qui a permis aux Majungais de grimper en tête du classement dans la conférence Nord. CFFA a infligé une raclée aux JFC Toliara par 3 buts à 1. Le COSFA n’a pas eu à sortir l’artillerie lourde pour venir à bout de JET Kintana en s’imposant par 2 buts à 0. La quatrième journée s’annonce indécise car le respect des mesures sanitaires va obliger les clubs à casser leur tirelire faute de recettes de match. Et c’est quelque peu dommage.

Clément R./ Manjato R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire