Football – CAN : La déculottée des Éthiopiens réveille le naufrage de Bahir Dar

Les Antilopes éthiopiens se sont fait manger tout cru par les Lions camerounais. Un 4 à 1 asséné avec la manière avec un autre doublé d’Aboubakar Vincent. Et cette correction infligée aux Éthiopiens réveille le naufrage des Barea à Bahir Dar sur le score incroyable de 6 à 1. Et de fil en aiguille, on se demande si Madagascar se trouvait à la place de ces Éthiopiens qui ont juste fait illusion en ouvrant le score pour ensuite sombrer corps et biens.

Nicolas Dupuis avait certainement fait le mauvais choix sur son onze de départ avec des joueurs qui étaient sous la neige pour se retrouver en pleine canicule en Éthiopie. La défaite tenait beaucoup de cette atmosphère invivable qu’on se demandait si les locaux qu’on aurait pris soin de préparer dans l’enfer majungais, n’auraient pas fait mieux.

Mais le mal est fait et le mieux serait d’ouvrir une nouvelle page et un nouvel encadrement en vue des qualifications de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire du 23 juin au 23 juillet. Après un tour préliminaire dont Madagascar est exempté, les éliminatoires commencent pour les Barea du 1er au 14 juin pour se poursuivre en septembre. Soit matches pour chaque équipe dans un groupe. Le plus dur reste de trouver un staff technique idéal. Et après les échecs de Nicolas Dupuis et de Rabesandratana, pourquoi ne pas se tourner vers un encadrement des locaux ? Même à cinq, ces entraîneurs du terroir touchent moins qu’un seul « vazaha » alors pourquoi ne pas essayer ? On verrait bien un plateau composé par les anciens du FC BFV dont Titi, Roro, Hery Bé, Tipe et pourquoi pas Fidy Rasoanaivo tant qu’à faire ?

Il suffirait d’attribuer un rôle à chacun d’eux et le tour est joué. Un salaire mensuel de 3 millions d’ariary pour chacun ferait l’affaire. À méditer…

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Regarder qui sont les entraîneurs des équipes de la Can qui marchent des européens habitués à l’Afrique ou des anciens bons joueurs Les Barea ont besoin de quelqu’un avec expérience C bien d’avoir des locaux mais sans expérience ce l’elimination regarder Ethiopie avec des locaux ça joue pas mal mais pas assez d’experence, les Comores ça joue bien mais avec des gars qui jouent en France et Europe dans des petits clubs ou alors il faut admettre que les Barea seront éliminés encore

Poster un commentaire