Une journéed’assainissement peu opportune

Le régime a décrété que ce 10 janvier, journée nationale de l’Assainissement, est chômée et payée. Il veut que les Malgaches se donnent la main pour nettoyer les quartiers et leurs lieux d’habitation. La décision avait été prise bien avant l’arrivée du cyclone Ava et on se pose aujourd’hui la question de son effectivité. On peut à juste titre se demander si les citoyens seront suffisamment mobilisés pour suivre les directives du pouvoir après les épreuves subies ces derniers jours.

Une journéed’assainissement peu opportune

Le pouvoir, lui-même, semble peu convaincu de l’opportunité de la décision qu’il a prise, puisqu’aucune campagne de communication n’a été organisée pour inciter la population à assainir leur environnement. On en vient à se demander si ce ne sera pas une opération en trompe l’œil avec quelques partisans du régime filmée par la Télévision nationale. En tout cas, il n’y a eu aucune incitation lancée au niveau des « fokontany » et les Tananariviens, peu concernés, n’ont visiblement pas l’intention d’adhérer à cette initiative. Les commentaires recueillis ici et là indiquent que les mots d’ordre seront très peu suivis. Pour certains, il ne s’agira ni plus ni moins que d’un jour de congé de plus. Dans le contexte actuel, les citoyens semblent peu enclins à se prêter à un jeu de dupe. On sait que le président de la République, le premier ministre et les membres du gouvernement descendront sur le terrain. Ce sera une fois de plus une manière de montrer qu’ils donnent l’exemple et paient de leurs personnes. Mais on ne sait pas quel effet cela aura en matière de popularité pour le régime. Les sinistrés du cyclone Ava ne se sentent bien entendu pas concernés par cela. L’idée des dirigeants est de montrer qu’ils savent donner l’exemple. Mais en ce moment, la population a bien d’autres soucis et n’a pas l’intention de se laisser mener en bateau.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Il n’y a plus rien à espérer de nos actuels dirigeants politiques car tout ce qu’ils font là, on le sait très bien, c’est pour se donner bonnes images en vue des prochaines élections. Toujours dans le paraître et les beaux discours vides d’action … Mais les Malagasy ne seront pas dupes! En 2018, ils perdront leurs précieuses places et j’espère seront remplacés par d’autres plus compétents et qui aiment vraiment Madagascar.

Poster un commentaire