L’espoir de la prise en compte des amendements

Après le camouflet essuyé lors de cette deuxième session extraordinaire, le régime n’a évidemment pas l’intention d’en rester là. La montée au créneau des chefs de file des députés favorables au régime préfigure l’atmosphère dans laquelle vont se dérouler les séances à l’Assemblée à partir d’aujourd’hui. Le pouvoir va tout faire pour inverser le rapport de force et arriver à faire adopter les lois électorales.

L’espoir de la prise en compte des amendements

Tout le monde convient que ces sessions extraordinaires sont budgétivores Il s’agit d’un argent public qui aurait pu être utilisé à d’autres fins.  Mais c’est le jeu démocratique qui doit être respecté. Bien que personne ne soit dupe, les règles seront respectées. L’ordre du jour sera établi aujourd’hui et l’examen des textes commencera incessamment. Les dirigeants  du parti au pouvoir ont affirmé qu’ils sont ouverts à la concertation et qu’ils ne refusent pas les amendements. Personne ne sait  pour  l’instant  jusqu’où peut aller cette tolérance annoncée  par le président du HVM. Les députés de l’opposition vont le prendre au mot et refaire leurs propositions. Reste à savoir si le débat se fera de manière courtoise. L’espoir de voir des échanges fermes, mais sans ces débordements qui ne font pas honneur  à des élus de la nation. C’est de justesse que l’ajournement du vote des lois électorales a été obtenu. L’opinion a observé avec satisfaction la non-réalisation d’un scénario écrit à l’avance. Le gouvernement a dû renoncer contraint et forcé à une adoption qui était annoncée. Cela l’a amené à réviser ses plans. On attend maintenant la suite des événements avec intérêt. On espère que les forces de propositions ne céderont pas et qu’elles tiendront bon. Nul ne sait si certains députés ne se laisseront pas persuader de suivre la majorité gouvernementale. Les lois électorales seront votées, mais l’espoir de la prise en compte des amendements  n’est pas vain.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire