Covid-19 : le danger n’est pas écarté

La reconduction de l’état d’urgence sanitaire est effective et avec elle, toutes les séries de mesures y afférentes doivent s’appliquer. Néanmoins, on a l’impression qu’apparaît un sentiment de sécurité plutôt trompeur. On constate un début de relâchement qui, à plus ou moins long terme, entraînera un retour de l’épidémie.

Covid-19 : le danger n’est pas écarté

Sur les réseaux sociaux, on a pu voir, ce week-end, une foule insouciante se pressant sur la plage de Toamasina ayant oublié toute précaution. C’est un signe qui doit alerter les autorités sanitaires pour qu’elles renforcent leur communication. Tout doit être fait pour mettre en garde la population sur un danger qui est loin d’être écarté et cette dernière à respecter la distanciation sociale et le port du masque. La campagne de vaccination est bien engagée et ceux qui se rendent dans les centres sont des personnes déjà convaincues, mais c’est aux autres qu’il faut s’adresser pour les protéger d’une contamination qui peut les toucher à tout moment. Les primo vaccinés du mois de juin n’éprouvent aucune difficulté à se faire vacciner. Ceux qui ont reçu leur deuxième dose d’AstraZeneca ne cachent pas leur satisfaction et certains le montrent sur les réseaux sociaux. Les inscriptions en ligne pour le vaccin Jansen sont en cours. Cependant seule une partie de la population en bénéficiera puisque ce seront 500.000 doses (200.000 + 300.000) à la fin qui auront été injectées. Il faudra donc continuer à informer et à encourager tout le monde à faire preuve de vigilance. Les messages délivrés par les organes d’information semblent moins pertinents actuellement. On a l’impression que le bilan officiel publié quotidiennement rassure plus qu’il n’alarme. Mais il devrait s’accompagner de recommandations. Le ministère de la Santé doit continuer d’éduquer les Malgaches qui ont l’impression que tout danger est écarté.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Rakotondralambo. Mais si vous avez foncé sur le remède Gasy et beaucoup des vaccins arrivées ont été détruits !!

  2. Rakotondralambo. Mais si vous avez fait un grand can can pour le remède Gasy tant que vous avez aussi détruit pas mal de vaccins arrivées !!
    Maintenant il y en a mais ils restent à Tana et alors !!

  3. Tout à fait !
    Le danger COVID 19 au pays reste une épée de Damoclès sur la tête de tout un chacun.
    Tout laisser aller et relâchement de la vigilance pour non application des mesures barrières seraient courir au précipice.
    Est-ce par ardeur que des grands esprits se laissent emballer par une baisse de rigueur pcq avec l’appui des vaccins qui atterrissent, le traitement binaire de la COVID est sur place.
    Miser sur les aléas ? Un pari risqué !

  4. Il etait temps.Par contre,on devrzit demander aux USA au moins 15 a 20 millions de dose.

Poster un commentaire