Encore un long calvaire à endurer pour les usagers

Jamais peut-être la capitale n’a subi un aussi long délestage que celui d’avant-hier soir, provoquant une frustration sans commune mesure chez les consommateurs. Cette coupure était prévisible, mais dans l’esprit des usagers, elle ne devait pas prendre cette ampleur. Beaucoup de foyers ont été au bord de l’exaspération, mais ils ont dû supporter tant bien que mal l’épreuve. Les explications de la Jirama sont venues hier, mais comme on le dit familièrement, « ça leur fait une belle jambe ». Il va falloir endurer les délestages tournants qui dureront plus ou moins longtemps jusqu’à la fin des travaux d’Andekaleka.

Encore un long calvaire à endurer pour les usagers

Cette coupure de courant d’avant-hier soir fait partie de celles qui ont été les plus remarquables et les plus remarquées dans les annales de la Jirama. Le gap, nous dit-on, était de 100 MW alors qu’il devait s’élever à 30 MW. L’explication fournie est que certaines livraisons de gasoil destinées aux centrales thermiques n’ont pas eu lieu. Nous n’entrerons pas dans les considérations évoquées mais le résultat est là. Les délestages tournants ont continué hier, mais ils se sont produits de façon presque normale, si l’on peut le dire ainsi. Les consommateurs sont obligés de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ils vont, comme d’habitude, s’adapter. Ils ont aménagé leur emploi du temps pour pouvoir vaquer à leur occupation de la manière la plus commode. On sait que la situation ne reviendra à la normale qu’au mois de juin. Les annonces faites auparavant ont régulièrement été contredites à cause d’événements imprévus. Le pouvoir affirme que la construction de différentes centrales hydroélectriques ou solaires va bientôt commencer. Ce sont des projets dont le financement est acquis, mais les citoyens attendent leur réalisation. Pour le moment, ils vont endurer le long calvaire des délestages avant le retour de l’approvisionnement normal du réseau interconnecté d’Antananarivo.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire